Méthode agile

Méthode agile : enjeux d’une transformation en profondeur

Agile, méthode agile, agilité… vous entendez ça à tout bout de champ. Et ça n’a rien à voir avec une compétence utile pour vos postures de yoga. C’est une nouvelle façon de travailler en entreprise. Une nouvelle façon de penser, même. Et si vous en entendez autant parler, c’est parce qu’il y a pas mal de bénéfices à cette méthodologie. Retour sur le concept, ses avantages, et la façon de l’implémenter de manière concrète dans votre entreprise.

Pourquoi devenir une entreprise agile ?

Depuis la révolution industrielle, c’est le même schéma. Vous investissez dans une usine de production en grande série. Et vous retrouvez votre investissement grâce au volume sur le long terme.

Ça marche pareil dans les services. Banque, assurance… Vous investissez dans votre SI, et retrouvez votre cash sur le long terme avec le volume.

Alors mieux vaut être sûr que ça marche quand on fait ça. Parce que sinon, c’est votre investissement initial que vous perdez. Et ça peut chiffrer.

C’est pour ça que les entreprises planifient. Pour être certaines d’être bonnes du 1er coup.

Mais ce n’est plus forcément ce que les clients veulent. Pour commencer, les besoins de vos clients, et les solutions pour y répondre sont de plus en plus complexes. Et il y a peu de chances que vos clients sachent exprimer clairement leurs besoins dès le début. Ils ont besoin d’un accompagnement poussé dans l’expression de leur besoin.

Ensuite, entre le moment où vous faites votre planning, et le moment où vous livrez le produit, il peut y avoir de longs mois, parfois de longues années. Et le besoin de vos clients a très certainement changé entre temps.

Pour chacune de ces raisons, planifier ne marche plus. Et pour chacune de ces raisons, votre entreprise doit devenir agile.

C’est quoi l’agilité en entreprise ?

Mais au fait, c’est quoi concrètement une entreprise agile ? C’est une entreprise qui :

  1. Sait apporter des solutions concrètes et personnalisées aux problèmes qui lui sont posés.
  2. Utilise la coopération comme levier de compétitivité.
  3. Est organisée pour faire face au changement permanent.
  4. S’appuie sur ses collaborateurs comme 1ère source de création de valeur.

C’est plus clair pour vous ? Super. Et vous allez voir, il y a pas mal d’avantages à déployer la méthode agile.

En fait, ça vous permet de mieux satisfaire votre client.

Vous identifiez ainsi ses attentes au bon moment. Y compris celles qu’il n’est pas en mesure de formuler en début de projet. Pour cela, les entreprises agiles travaillent en étroite collaboration avec leurs clients.

Et je vous parle bien de collaboration, pas de communication, de réseaux, de… Vous travaillez vraiment avec votre client, dès le début. A travers une co-localisation, des livraisons régulières de prototypes intermédiaires – toutes les 2 semaines par exemple, et une prise de feedback très régulière.

Ça permet à votre client de mieux se projeter dans votre solution, et de mieux vous guider. Ainsi, votre produit final est parfaitement personnalisé à ses besoins. Enfin, vous avez pu prioriser avec lui le nécessaire du superflu, et donc produire plus rapidement pour moins cher. C’est du gagnant-gagnant.

Mais devenir une entreprise agile n’est pas sans difficultés. On va voir les principaux enjeux que vous allez rencontrer dans votre transformation d’entreprise. Avant de vous donner les clés pour les surmonter.

Des difficultés concrètes

Les difficultés apparaissent d’abord de manière très concrète au niveau stratégique. Comment concilier une production et un développement itératif en cycles courts, avec votre stratégie d’entreprise faite de prévisions à 3 ans ?

Viennent ensuite les difficultés de terrain. Les équipes agiles poussent la collaboration à un niveau jamais expérimenté dans les entreprises classiques. Par exemple, ces équipes préfèrent définir elles-mêmes leurs modes de fonctionnement. Pour s’adapter au mieux à leur contexte, et casser les silos. Ça donne alors des équipes auto-organisées, avec leurs propres méthodes en dehors des référentiels de l’organisation. Ce qui pose la question de la structure hiérarchique. Si les équipes de prod décident directement avec le client des choix à faire, quel rôle pour le manager dans ce nouveau monde ?

Enfin, les difficultés sont culturelles. La méthode agile favorise l’autonomisation des équipes. Mais ce sont parfois ces dernières elles-mêmes qui ont peur de l’autonomie. L’agile encourage aussi la création de prototype intermédiaires – quitte à produire imparfait. C’est alors toute une culture de la confiance et du droit à l’erreur qu’il faut mettre en place.

Des leviers sur lesquels vous appuyer

Ces difficultés ne doivent cependant pas vous effrayer.

Vous devez travailler sur la culture dès le début de la transformation de votre entreprise. Par exemple, pour renforcer le droit à l’erreur et l’autonomisation, il est nécessaire de revoir les évaluations individuelles de performance. Un outil clé pour encourager la prise d’initiative et définir le niveau d’erreur acceptable.

Les managers quant à eux sont amenés à prendre du recul sur leur activité pour passer d’un management type « je donne la direction, les équipes suivent », à un rôle de « servant leader ». Les managers donnent le cadre et sont en support des opérationnels pour leur permettre de co-définir leurs objectifs et de les atteindre.

C’est d’ailleurs ce cadre managérial qui assure la cohérence de l’ensemble.

Ensuite, commencez par des méthodes de gestion de projet simples. Scrum par exemple. Une fois cela bien établi, vous pouvez ensuite passer à l’échelle et amorcer la transformation de votre organisation tout entière. Démarrez avec certaines directions choisies : DSI, Direction marketing, etc. Puis faites de même sur les autres directions.

Enfin, gardez en tête que mettre en oeuvre la méthode agile, c’est un changement en profondeur. Faites-vous bien accompagner. C’est à ce prix que votre entreprise relèvera les défis des années à venir.

Le pessimiste voit un problème dans chaque occasion, l’optimiste voit une occasion dans chaque problème.

Winston Churchill

Seules les entreprises capables de s’adapter rapidement seront les mieux placer pour rester compétitives en sortie de crise. Nous proposons une offre de diagnostic à distance pour vous accompagner dans votre plan de transformation.

Digital banking

La transformation digitale des banques, une question d’état d’esprit !

Transformation digitale. Des mots qui sonnent comme une évidence, et presque comme une injonction en 2020. Des mots qui semblent avoir le pouvoir de tout résoudre. Face au contexte économique et à la crise en cours qui n’en finit plus d’inquiéter, face aux nouveaux acteurs qui émergent et revendiquent leur part du gâteau : transformez-vous.
télétravail

Télétravail : ce que la crise du Covid-19 nous enseigne

Voilà des années que l’on en parlait, mais qu’il tardait à s’imposer : le télétravail, malgré une indéniable progression au sein des entreprises françaises, était encore, pour beaucoup, loin d’être une évidence. Encore moins une priorité. Et puis la crise du Covid-19 a tout fait basculer.