télétravail

Télétravail : ce que la crise du Covid-19 nous enseigne

A la mi-mars, les mesures de confinement prises par un grand nombre de pays à travers le monde sont entrées en application. Du jour au lendemain, des millions de salariés ont cessé de se rendre sur leur lieu de travail et ont dû improviser une nouvelle vie professionnelle… à domicile. Une situation inédite, qui a soudainement fait du télétravail une réalité concrète, quotidienne et mondialisée. Face à ce bouleversement majeur et pour assurer la continuité d’activité, les entreprises et leurs collaborateurs ont dû – et doivent encore – surmonter un certain nombre de défis. Bien sûr, certaines organisations étaient mieux préparées que d’autres à ce brusque changement de paradigme : celles qui avaient intégré le télétravail à leurs pratiques possédaient déjà des outils, des méthodes et des processus adaptés. Mais le télétravail en temps de confinement présente ses difficultés propres, auxquelles personne n’avait réellement pu se préparer. Voici quelques recommandations que nous mettons actuellement en œuvre chez nos clients pour les aider concrètement à faire face à cette situation inédite.

Le premier grand défi à adresser est celui des outils technologiques que l’entreprise met à disposition de ses collaborateurs. Si la technologie ne suffit évidemment pas à garantir de bonnes conditions de télétravail, elle en est le socle indispensable. Ordinateurs portables, espaces de stockage dans un cloud, outil de messagerie collaborative, outil de visio-conférence, solutions d’échanges sécurisées … les collaborateurs doivent bénéficier du matériel de base nécessaire au travail à distance, mais également savoir l’utiliser ! En temps normal, la mise en place d’une politique de télétravail s’accompagne, dans les entreprises peu digitalisées, de plans de formation permettant aux équipes de s’approprier progressivement les nouveaux outils. En temps de « crise Covid-19 », ce temps de formation a été réduit à peau de chagrin. Il est dans ce cas primordial que le reste de l’organisation – hiérarchie mais aussi collègues – adopte une attitude empathique et solidaire pour aider l’ensemble des équipes à se mettre à niveau.

Le deuxième grand challenge est lié à l’organisation du temps de travail. A domicile, plus encore qu’au bureau, il est important que les collaborateurs posent des cadres, pour rester performants et garder du temps pour soi. Il est primordial, par exemple, de respecter des horaires fixes et raisonnables et de sanctuariser des créneaux dédiés au travail collectif, afin d’éviter des journées entières envahies par des communications intempestives. Autres bonnes pratiques : favoriser des échanges courts de 30 minutes pour maitriser les efforts et gagner en efficacité, et conserver au moins une demi-journée par semaine consacrée au travail de fond. Ces mesures, efficaces dans le cadre d’un télétravail classique, le sont d’autant plus dans le contexte particulier que nous vivons actuellement. D’abord parce que le télétravail n’est plus une réalité limitée à quelques jours de la semaine : il s’agit d’une situation continue, prolongée et qui exige de ménager nos forces dans la durée. Ensuite, parce qu’un grand nombre de collaborateurs doivent conjuguer activité professionnelle et vie familiale – il s’agit par exemple de s’occuper d’enfants en bas âge voire d’assurer l’éducation des plus grands à domicile. Le point d’équilibre n’est pas facile à trouver ; les entreprises doivent donc instaurer un climat de confiance, de bienveillance et de compréhension pour faire face au mieux à ces nouvelles contraintes.

Le troisième grand défi à relever – et peut-être le plus grand – est celui du lien et de la cohésion d’équipe. Pour beaucoup de collaborateurs, l’ambiance de travail, les échanges avec les collègues et la convivialité de la vie de bureau sont des leviers essentiels de motivation. Alors comment maintenir le lien malgré la distance physique, qui peut devenir particulièrement pesante lorsqu’elle perdure plusieurs semaines de suite ? Pour que télétravail ne rime pas forcément avec isolement, il est important de mettre en place un certain nombre de rituels et de moments dédiés au partage et à l’échange : « pause café » par webcam interposée, afterwork digital une fois par semaine vers 18h pour partager un moment de convivialité, ou encore concours ou jeux en ligne sur des plages horaires dédiées. Créer un cadre de travail agréable et maintenir une unité ne va pas de soi : l’entreprise doit être proactive et force de proposition pour cultiver l’esprit d’équipe !

La crise du Covid-19 a largement fait bouger les lignes. Nous avons constaté que les organisations qui poursuivent actuellement leur activité grâce au télétravail ont su se digitaliser de manière accélérée, grâce à des valeurs et un engagement forts. Si cette crise que nous vivons impactera en profondeur la performance des entreprises, elle nous apprend aussi à gagner en agilité et en ingéniosité. Nous pouvons espérer que, dans les semaines ou mois à venir, les comités exécutifs initieront de nouvelles réflexions sur la digitalisation de leur organisation à tous les niveaux : la priorité sera alors de développer les outils de télécommunication mais aussi de former les collaborateurs pour leur donner les clés du monde du travail de demain.

Le pessimiste voit un problème dans chaque occasion, l’optimiste voit une occasion dans chaque problème.

Winston Churchill

Seules les entreprises capables de s’adapter rapidement seront les mieux placer pour rester compétitives en sortie de crise. Nous proposons une offre de diagnostic à distance pour vous accompagner dans votre plan de transformation.

télétravail

Télétravail : ce que la crise du Covid-19 nous enseigne

Voilà des années que l’on en parlait, mais qu’il tardait à s’imposer : le télétravail, malgré une indéniable progression au sein des entreprises françaises, était encore, pour beaucoup, loin d’être une évidence. Encore moins une priorité. Et puis la crise du Covid-19 a tout fait basculer.